Je gagne désormais 1600 euros en moyenne par mois sur 5euros. 

Avant tout, je tiens à préciser que 1000 euros par mois, ce n’est vraiment pas exceptionnel dans le monde du business en ligne, et même pour le freelancing. Certains freelances atteignent aisément 70k par an.

Je connais deux entrepreneurs qui réalisent des chiffres d’affaires de plus de 5 000 $ par mois avec leurs boutiques e-commerces et services en ligne, et sans y passer beaucoup de temps.

Il sera quand même difficile d’atteindre ces chiffres sur 5euros.

J’ai trouvé le site de 5euros en lisant un article du genre : X sites pour gagner de l’argent en ligne. Je fais un tour sur la plateforme et découvre que le site est très semblable à Fiverr, une plateforme de freelancing que je sollicitais déjà.

Qu’est-ce que 5euros ?

5euros est en effet le Fiverr français. À l’image des gigs, la plateforme permet aux freelances de proposer leurs services (ou microservices) à partir de 5 euros. Le site est assez simple d’utilisation. Vous vous inscrivez et dès que votre email est vérifié, vous pouvez commencer à créer vos microservices.

C’est donc idéal pour ceux qui veulent démarrer leurs activités en ligne vraiment à partir de zéro, sans même créer un site Web.

Le microservice de base est fixé à 5 euros, ce qui veut dire que vous êtes obligé de proposer un service pour 5 euros, quel que soit votre niche ou domaine d’activité. Cependant, la plateforme offre la possibilité d’ajouter des « options ».

Ces dernières permettent de lever la limite des 5 euros en proposant des services supplémentaires plus chers.

Prenons l’exemple d’un designer de logos, il est obligé d’offrir un logo pour 5 euros, ce qui est très bas ! Mais il peut juste proposer un modèle basique à ce prix.

J’ai moi-même commandé un logo à 5 euros sur la plateforme. Le vendeur a juste écrit du texte sans arrière-plan et me dit « voici votre logo » ! Je peux quand même faire ce tour de magie en 30 secondes avec le logiciel PhotoScape.

Par contre, le designer peut ajouter une option à 100 euros sur laquelle il crée pour son client un logo bien élaboré et professionnel.

D’ailleurs, certains vendeurs astucieux ne travaillent pas pour 5 euros. Pour le service de base, ils vous livrent seulement un document PDF dans lequel ils vous expliquent comment faire, ou donnent juste des conseils.

Ils créent ensuite des options plus chères que le client doit payer pour bénéficier de leurs services.

Cependant, si vous êtes débutants, je vous conseille de proposer un service de qualité pour 5 euros.

Mon aventure sur 5euros

Après que je me suis inscrit sur la plateforme, j’étais vraiment hésitant à créer un microservice. Il faut avouer qu’offrir un service à 5 euros n’est pas l’un des meilleurs moyens de se faire de l’argent en ligne.

De plus, il existe sur le site des centaines microservices dédiés à la rédaction.

Cependant, j’avais remarqué qu’il y avait peu de rédacteurs spécialisés, par rapport à Fiverr. Notamment dans mon domaine de prédilection, à savoir le Forex, la bourse et les crypto-monnaies.

Tous les rédacteurs et rédactrices sur 5euros étaient en mode « je vais rédiger sur tout et n’importe quoi » !

J’ai donc commencé par créer deux services : un sur la rédaction sur les crypto-monnaies et un autre pour la traduction en anglais.

Mon premier client était un content manager qui voulait traduire quelques articles de blog en anglais. Après 4 commandes, mes revenus étaient seulement de 25 euros, pas très encourageants !

À ce stade, je n’aurais jamais cru pouvoir atteindre la barre des 900 euros par mois en moins de 6 mois.

Au moment où je prends la capture d’écran ci-dessus, il reste encore 2 semaines avant la fin du mois d’avril, et j’ai déjà réalisé 750 euros de chiffre d’affaires. Je vais donc aisément dépasser la barre des 1000 !

Comment ai-je pu réaliser 4000 euros en moins de 6 mois sur 5euros ?

Dans le domaine de la création d’articles, j’avoue qu’avec des clients qui ne passent qu’une ou deux commandes, il est difficile d’atteindre les 1000 euros par mois.

Ceux qui boostent vos chiffres par contre, ce sont les acheteurs réguliers ayant un projet clair avec un plan de travail. Ces clients peuvent dépenser individuellement jusqu’à 400 euros en un mois sur un de vos services.

Les commandes ci-dessus proviennent du même client créant son site Web dédié aux crypto-monnaies et au Forex.

Pour retenir ce genre de client et le faire passer des commandes régulièrement, il faut donner une bonne impression dès le début. Et cela passe par la qualité du service offert et le fait d’être prêt à apporter des retouches à la demande du client.

Mon profil 5euros

Je suis sur la plateforme depuis 6 mois. J’ai conclu un peu plus 170 ventes avec 100 % d’avis positifs de la part de mes clients. En matière de respect des délais, je maintiens la barre des 100 %.

Mon score de fiabilité est naturellement de 100/100.

Ces chiffres vous donnent le niveau de satisfaction de mes clients. Je relis plusieurs fois mes articles avant de les livrer sans fautes grammaticales.

Je n’hésite pas à relire la discussion avec le client pour m’assurer de ne rien oublier. Il est important de se mettre dans la tête de votre client. J’essaie de réaliser ce qu’il veut (même si parfois ce n’est pas la meilleure approche) et non pas ce que je pense être la bonne piste à suivre.

Pouvez-vous gagner 1000 euros par mois et plus sur 5euros ?

Absolument ! Il ne s’agit pas seulement de faire de la rédaction sur 5euros, vous pouvez proposer n’importe quels services : marketing, coaching, traduction, etc.

Je trouve que ceux qui ont le plus de succès sont les vendeurs de likes sur les réseaux sociaux. Ce sont souvent des services automatisés, donc ce genre de gigs permet de gérer un grand nombre de commandes à la fois.

Je suis persuadé que certains vendeurs réalisent plusieurs milliers d’euros de chiffre d’affaires par mois sur la plateforme.

Conclusion

5euros est une bonne plateforme pour se lancer au freelancing. Il y a encore de la place pour les débutants. Je trouve souvent des freelances qui se plaignent d’être sous-rémunérés ou de commissions élevées des plateformes de freelancing.

N’ayez pas une approche SMIC ! Pour 5 euros, si vous vous dites que vous ne consacrerez pas plus de 30 minutes au service que vous proposez, vous ne pourrez pas faire face à la compétition. Ou pire, vous livrez un service de piètre qualité à votre client ; et ce sera votre dernière pour le client en question, car il ne reviendra plus !

Quand vous démarrez dans ce milieu, oubliez le SMIC, offrez de la qualité à bas prix, et augmentez vos tarifs au fur et à mesure que vous avez plus de commandes. Au début, c’est difficile, mais après quelques mois, vous ne le regretterez pas.

Quelle est votre expérience sur 5euros ? Donnez votre avis et laissez un commentaire:).

Request a broker review.
Show Buttons
Hide Buttons